shadow

Comment rester indépendant sans être perçu comme snob ou être mis à l’écart

Le paradoxe d’Anne, c’est qu’elle se sent trop seule tout en aimant être à l’écart à certains moments pour lire ou écouter ses musiques préférées. Elle est quelqu’un de réservé, en fait.

Elle a tendance à maintenir une certaine distance entre elle et les autres. Cette attitude ne l’a pas aidée à s’insérer dans sa nouvelle ville lorsqu’elle a déménagé.

Ses collègues de bureau la considèrent comme une intello ou comme une fille snob qui « se la raconte ». Elle a du mal à s’intégrer dans leur groupe. Ils ne l’invitent plus à prendre un verre le soir avec eux car plusieurs fois elle a décliné l’invitation. Elle a de bonnes raisons pour ça : plusieurs fument et l’odeur du tabac froid l’incommode dans ces lieux confinés ; en hiver, pour leur tenir compagnie, elle doit affronter le froid en terrasse et supporter des bouffées de cigarette qui lui reviennent au visage.

De toute façon, elle n’aime pas les foules ou être entourée de trop de monde : ça la rend nerveuse. Elle peut paraître hautaine, un peu raide. Elle aime se réfugier « dans sa tour ». Elle suppose qu’elle est plutôt timide, mais elle a toujours été comme ça. Elle porte depuis son enfance une image de personne  quasi autiste . C’est vraiment difficile à vivre pour Anne,  car elle a l’impression de ne pouvoir échanger avec personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *